Vendredi, 16 septembre 2016

Les vert’libéraux soutiennent avec force le compromis de la commission des institutions politiques – et attendent la même chose du PDC et du PLR

Les vert’libéraux soutiennent avec unanimité la requête de la commission concernant la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse. Le compromis multipartite est compatible avec les accords bilatéraux. Par conséquent, l’exigence principale des vert’libéraux a été respectée. La base de la requête ont été les demandes de Tiana Angelina Moser (pvl), Kurt Fluri (PLR) et Gerhard Pfister (PDC). « Je ne comprends pas du tout la position du PDC et des dissidents du PLR qui remettent en question la proposition à laquelle ils ont eux-mêmes contribué. Ce comportement met en péril une solution compatible avec les accords bilatéraux », estime la présidente du groupe des vert’libéraux Tiana Angelina Moser.

« La commission a trouvé un compromis bien suisse. La proposition prend en compte les exigences de l’initiative et assure en même temps la continuité des accords bilatéraux », souligne la présidente du groupe vert’libéral Tiana Angelina Moser. Le concept s’appuie sur trois piliers : une utilisation accrue du potentiel de travail indigène, une obligation d’annonce d’emplois aux offices régionaux de placement ainsi que des mesures allant plus loin en entente avec le Comité mixte Suisse–UE. Le parlement assume donc sa responsabilité de présenter une proposition de mise en œuvre concrète dans le délai fixé. Ceci permettra en particulier l’extension importante de la libre-circulation des personnes à la Croatie ainsi que la participation de la Suisse au programme de recherche Horizon 2020.

La place économique Suisse dépend des accords bilatéraux 
Les vert’libéraux ont toujours défini comme priorité la continuité des accords bilatéraux par rapport à une mise en œuvre rigoureuse de l’initiative contre l’immigration de masse. Les accords bilatéraux avec l’UE sont d’une importance cruciale pour la place économique et scientifique Suisse. Seul l’accès intégral au marché européen permet à nos entreprises de s’imposer dans un environnement économique marqué par des défis et rester à la pointe au niveau international.