Sortie du nucléaire et protection du climat

Afin de préserver les moyens de notre existence, il faut protéger le climat et changer notre approvisionnement énergétique. Il faut abandonner les technologies à fortes émissions de CO2 ainsi que l’énergie nucléaire et privilégier les énergies renouvelables. Afin d'atteindre cet objectif, il faut que les coûts réels soient déclarés et que des taxes d'incitation soient mises en place.

Nous sommes persuadés que des taxes d’incitation sont libérales et efficaces et qu’il faut les envisager pour que l’efficacité énergétique et les économies d’énergie soient avantageuses sur le plan financier et les émissions de CO2 soient réduites en Suisse. C’est ainsi que notre pays fera face au défi du changement climatique.

Martin Bäumle
Vice-président, Conseiller national

Miser sur l'efficacité énergétique

La consommation actuelle d'énergie en Suisse n'est pas durable: nous consommons plus d'énergie que nous ne pouvons en produire à base de sources renouvelables. En raison du gaspillage dans notre manière de consommer l'énergie, les dégâts causés à l'environnement et les risques auxquels nous nous exposons sont supérieurs à ce qui serait strictement nécessaires. En outre, les importations de pétrole et de gaz (et en partie d'uranium) nous rendent fortement dépendants de régions politiquement instables.


Sortir du nucléaire, développement des énergies renouvelables
Les défis du changement climatique, la raréfaction des ressources et la pollution croissante nous contraignent à adopter des habitudes de consommation plus efficaces et de nouveaux modes de production. Chez les vert'libéraux, nous considérons clairement cette évolution comme une chance: c'est l'occasion pour la Suisse de se positionner comme un leader technologique dans le secteur industriel et énergétique, d'endosser un rôle de pionnier à l'échelle internationale et de limiter simultanément les risques liés aux modes de production actuels.

 

Un système de taxes écologiques facilite le tournant énergétique
Les vert'libéraux invitent tous les décideurs à s'engager en faveur de la transparence sur les coûts : l'ensemble du cycle de vie des produits et des formes d'énergie doit être pris en compte, les informations doivent faire l'objet d'une transparence totale et les prix doivent refléter la réalité. Pour les vert’libéraux, cette démarche revêt une urgence particulière dans le secteur du nucléaire, qui bénéficie actuellement de subventions déguisées (problème non résolu de l'élimination des déchets et absence d'assurance en cas d'incident).

 

Stopper les subventions en faveur du nucléaire
Les vert'libéraux oeuvrent en faveur des incitations à l'efficacité énergétique et des économies d'énergie, ainsi qu'au soutien des énergies renouvelables. Combinées à des normes adaptées aux dernières évolutions, des incitations financières sous forme de taxes d’incitation, de systèmes de bonus/malus et d'adaptations de la fiscalité permettent de progresser en direction d'un approvisionnement en énergie écologique, économique et sûr. Eu égard au caractère limité des ressources, il convient de miser sur la qualité plutôt que sur la quantité, tant lors de la production qu'au moment de la consommation. Davantage de transparence et une sensibilisation accrue aux questions environnementales permettent aux consommateurs de décider en meilleure connaissance de cause. Les économies d'énergie doivent permettre de ne pas remplacer les capacités de production d'électricité qui disparaîtront progressivement dans les années à venir. Aucune nouvelle centrale nucléaire ne sera ainsi nécessaire. Les vert'libéraux défendent totalement le concept de la société à 2000 watts et soutiennent toutes les mesures qu'il implique. Comme l'a démontré l'Office fédéral de l'énergie avec son scénario IV, cet objectif est réaliste à l'horizon 2100, à condition d'y travailler dès aujourd'hui. Les vert'libéraux soutiendront les mesures nécessaire à tous les niveaux

Prise de position sur l'énergie

Les vert'libéraux oeuvrent en faveur des incitations à l'efficacité énergétique et des économies d'énergie, ainsi qu'au soutien des énergies renouvelables. Combinées à des normes adaptées aux dernières évolutions, des incitations financières sous forme de taxes d’incitation, de systèmes de bonus/malus et d'adaptations de la fiscalité permettent de progresser en direction d'un approvisionnement en énergie écologique, économique et sûr.