Garantir les droits fondamentaux et la sécurité

La liberté individuelle et l'intégrité de chaque personne et des biens sont des valeurs fondamentales de notre société. L'État a la tâche de préserver les droits fondamentaux et notre sécurité.

La sécurité est une tâche centrale de l’État et l’armée y joue un rôle important. Nous soutenons une armée bien organisée, allégée et efficace quant aux coûts. Au lieu du service militaire, nous proposons une obligation de servir généralisée avec liberté de choix pour femmes et hommes.

Beat Flach
Conseiller national argovien

Sécurité intérieure

Les droits fondamentaux tels que la liberté individuelle, l’intégrité physique et la propriété sont des valeurs à protéger. Dans les cas où la responsabilité individuelle et l’honnêteté sont mises en échec, il appartient à l’Etat de défendre les droits fondamentaux et de s’employer activement à punir les délits. Nous devons cependant être conscients que la sécurité absolue est impossible à assurer dans une société libre. Les mesures de protection mises en place par l’Etat nécessitent une légitimation par des bases légales et un contrôle politique efficace. Les personnes qui respectent nos lois méritent notre confiance et leur sphère privée doit être garantie.

 

Armée

Nous reconnaissons la nécessité d’avoir une armée de milice organisée de façon optimale et efficace quant aux coûts. La mission et la conception de l’armée doivent s’adapter aux dangers et menaces actuelles et futures ; citons pour exemple les cyberattaques et le terrorisme, la protection d’infrastructures essentielles ou des interventions subsidiaires telles que l’aide aux cantons en cas de catastrophes naturelles. Les opérations de maintien de la paix sous mandat de l'ONU dans les conflits à l'étranger font également partie des tâches de l’armée suisse. En ce qui concerne les forces aériennes, le service de police aérienne devrait primer sur toutes les autres tâches. En outre, nous préconisons une obligation de servir généralisée au lieu du service militaire d’aujourd’hui. Les femmes et les hommes doivent pouvoir choisir, en temps de paix, le domaine où ils désirent accomplir leur service (protection civile, service civil ou service militaire). Ce service obligatoire doit être aménagé de sorte à assurer une compatibilité optimale avec la formation, le travail et la famille.