Recommandations de vote

Le 13 février, la population devra se prononcer sur quatre objets différents. Lors de leur assemblée des délégués, les Vert'libéraux ont décidé de soutenir le train de mesures en faveur des médias (92 voix pour, 60 contre et 10 abstentions), la modification de la loi fédérale sur les droits de timbre (127 voix pour, 27 voix contre et 7 abstentions) ainsi que l'initiative populaire « Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac » (148 voix pour, 9 voix contre et 3 abstentions).Enfin, les délégués ont catégoriquement refusés l'initiative néfaste sur l'interdiction de l'expérimentation animale et humaine (11 voix pour, 142 voix contre et 8 abstentions).

Oui à l'initiative populaire « Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac »

Lors de la discussion sur le train de mesures en faveur des médias, il n'a pas été contesté que les Vert'libéraux sont par principe favorables au soutien de l'Etat aux prestations journalistiques importantes pour la politique nationale. La diversité des médias, le journalisme de qualité et les médias régionaux sont essentiels pour une démocratie directe, fédérale et plurilingue comme la Suisse. Le projet fait également un pas dans la bonne direction avec l'encouragement aux médias en ligne. Les Vert'libéraux ont réussi à obtenir une aide aux start-ups et une limitation de la durée de validité, afin qu’un projet amélioré puisse rapidement voir le jour. Le fait que l’objet en votation cimente en partie des structures existantes a été critiqué. En outre, l’aide à la distribution matinale et dominicale de journaux ne correspond pas à la vision qu’on se fait d’un service public. Le fait que l’aide aux médias en ligne n'englobe pas tous les modèles commerciaux est également peu réjouissant. Après avoir longuement pesé les avantages et les inconvénients, les délégués sont arrivés à la conclusion que ces premiers l'emportaient et ont adopté un oui pragmatique par 92 voix pour, 60 voix contre et 10 abstentions.
 
Une réforme équilibrée pour un impôt qui appartient au passé : Oui à la suppression du droit de timbre d'émission sur le capital propre
Les Vert'libéraux s'engagent en faveur de la modification de la loi fédérale sur les droits de timbre (suppression du droit de timbre d'émission sur le capital propre). La modification de la loi a pour effet d'encourager les investissements et l'innovation, de renforcer la place économique et présente un rapport coûts-bénéfices positif. « Au final, la modification de la loi devrait rapporter plus de recettes aux caisses de l’Etat. La suppression du droit de timbre d'émission sur le capital propre contribue à la maîtrise de situations économiquement difficiles telles que la pandémie de Covid-19. C'est en effet dans de telles situations que le droit de timbre d'émission prive l'économie de la plupart de ses moyens - et de nombreuses entreprises ont besoin de fonds propres pour faire face aux pertes », explique la Conseillère nationale et membre de la CER-N Kathrin Bertschy. Par conséquent, les délégués ont adopté une recommandation clairement favorable par 127 voix pour, 27 voix contre et 7 abstentions.
 
Publicité pour le tabac : oui à une protection efficace des enfants et des jeunes
La publicité pour le tabac est attrayante pour les jeunes. En comparaison internationale, la Suisse connaît pourtant des réglementations très laxistes en matière de publicité. Même le contre-projet, trop peu contraignant, ne suffit pas pour respecter la Convention-cadre pour la lutte antitabac de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), signée par le Conseil fédéral en 2004. « La liberté économique est certes limitée, mais la vulnérabilité des enfants et des jeunes et la santé de la génération à venir devraient avoir plus de poids qu'un modèle commercial basé sur des substances particulièrement addictives », explique le Conseiller national Michel Matter. Une nette majorité des délégués est convaincue par cette argumentation et recommande d’approuver l‘initiative par 148 voix pour, 9 voix contre et 3 abstentions.
 
Non à l'initiative sur l'interdiction de l'expérimentation animale
En cas d’acceptation de l’initiative, les conséquences pour la santé de la population et des animaux domestiques et de rente seraient dramatiques, car la Suisse serait coupée de toute innovation médicale. Les expériences sur les animaux ne seraient pas empêchées, mais simplement transférées à l'étranger, où les lois sur la protection des animaux sont moins strictes. L'industrie ne serait plus incitée à faire de la recherche en Suisse. Les entreprises pharmaceutiques délocaliseraient leurs activités de recherche à l'étranger. Nous perdrions du personnel hautement qualifié ainsi que de la valeur ajoutée, ce qui aurait des conséquences imprévisibles pour la place économique suisse. « Nous, les Vert'libéraux, sommes convaincus qu'une interdiction de l'expérimentation animale du jour au lendemain ne mènera à rien. Cette initiative est beaucoup trop extrême et nuit non seulement aux sites de recherche suisses, mais aussi à la sécurité des patients et patientes humains et animaux. En outre, la promotion, le développement et la mise en œuvre de la recherche 3R (replace, reduce, refine), notamment par des méthodes de substitution, doivent être fortement soutenues. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons réellement sortir de l'expérimentation animale. Nous nous engageons dans ce sens, notamment avec l'initiative parlementaire Christ », déclare la Conseillère nationale et membre de la CSEC-N Céline Weber. Par conséquent, les délégués ont décidé de recommander le non à l'initiative pour l'interdiction de l'expérimentation animale par 11 voix pour, 142 voix contre et 8 abstentions.

Historique des recommandations de vote

 

Découvrez nos anciennes recommandations de vote en comparaison avec les résultats. Depuis 2007, il s'agit des recommandations des vert'libéraux Suisse, de 2004 à 2007, ce sont les recommandations des vert'libéraux zurichois.