Il est temps de développer l'énergie éolienne

L'énergie éolienne peut apporter une contribution importante à l'approvisionnement en électricité de la Suisse, en particulier en hiver. Les Vert'libéraux s'engagent donc pour un fort développement du potentiel d'énergie éolienne.

Situation de départ

Le potentiel de l'énergie éolienne en Suisse a longtemps été sous-estimé. L'association Suisse Eole a récemment présenté son Plan d'action 2030 de l'énergie éolienne selon lequel jusqu'à 6 TWh/an pourraient être produits d'ici 2030. Cela correspond à près de 10% de la consommation actuelle d'électricité en Suisse. Les deux tiers de cette production pourraient être réalisés durant l’hiver.

 

Dans ses Perspectives énergétiques 2050+, la Confédération a calculé un potentiel de 4 TWh/an jusqu'en 2050. Ce potentiel se base sur une étude de 2012. En raison des progrès technologiques, les installations éoliennes produisent aujourd'hui environ trois fois plus d'électricité qu'auparavant. Entre-temps, une nouvelle étude (1) commandée par l'Office fédéral de l'énergie montre que le potentiel s'élève à près de 30 TWh/an (2). En exploitant 30% de ce potentiel, l'énergie éolienne pourrait contribuer à l'approvisionnement en électricité de la Suisse à hauteur d'environ 9 TWh.

 

La production d'électricité d'une seule éolienne est également sous-estimée. Les grandes installations onshore courantes aujourd'hui, avec des hauteurs de moyeu de 100 à 160 m, ont une puissance de 3 à 6 MW. La production annuelle d'électricité dépend fortement du site, de la puissance de l'installation et des conditions de vent. Les valeurs typiques sont de 5 à 12 GWh/installation/an.

La position des Vert’libéraux

Dans leur document stratégique sur l'approvisionnement énergétique (4), les Vert'libéraux demandent de "donner du souffle à l'énergie éolienne". Les sites appropriés pour les éoliennes doivent être développés et non pas ralentis à cause d’une bureaucratie inutile ou d’oppositions qui ne servent qu'à retarder les projets.

 

Les installations éoliennes sont facilement démontables. Nous demandons par conséquent qu’elles puissent être autorisées dans le cadre de procédures plus rapides. Des décisions rapides sont d'autant plus justifiables si les objectifs de protection ne sont pas irrémédiablement menacés. Si les installations ne devaient plus être nécessaires, elles pourraient être démantelées, ce qui illustre l’un des grands avantages de l’énergie éolienne, notamment en ce qui concerne la protection du paysage. Pour garantir le démantèlement, il convient donc de constituer des réserves financières lors de l'élaboration d'un projet.

 

Les éoliennes sont très dépendantes de leur emplacement. Elles doivent donc être construites sur des sites optimaux du point de vue technique. Cela signifie que le développement de l'énergie éolienne doit en principe avoir la priorité sur la protection du paysage, même si des exceptions justifiées doivent être possibles (p. ex. au niveau des crêtes, qui sont caractéristiques du paysage suisse). Grâce à la possibilité de démontage, l'énergie éolienne ne détruit pas le paysage. Elle ne l'occupe que temporairement.

 

La protection de la biodiversité doit être prise en compte lors de la planification d'un parc éolien, comme c'est déjà le cas aujourd'hui. Il est nécessaire de faire une pesée des intérêts, qui tienne compte de l’impact de toutes les activités humaines sur la biodiversité, en particulier sur les espèces figurant sur liste rouge. Un exemple de mesures de protection pourrait être l'arrêt d’une l'éolienne pendant la migration des oiseaux ou l'étude précise de l'habitat des espèces menacées et des mesures, notamment de remplacement, ciblées (5). Il convient de privilégier les sites déjà desservis par des routes dans la mesure du possible. Là où des routes d'accès doivent être construites, elles doivent faire l'objet d'une interdiction générale d'accès afin de réduire les effets négatifs sur la biodiversité.

 

Le ratio énergie/surface des éoliennes est optimal. Sur la surface nécessaire à la construction d'une seule maison individuelle, une éolienne permet de produire de l'électricité pour 1'000 à 2'000 maisons individuelles. Si le même courant était produit avec du photovoltaïque, il faudrait une surface équivalente à 3-7 terrains de football. L'énergie éolienne représente ainsi un atout important, notamment dans un pays de petite taille comme la Suisse.

 

Les Vert'libéraux sont donc favorables à un fort développement de l'énergie éolienne.

L'énergie éolienne, une énergie qui doit être développée

Des procédures d'autorisation plus rapides

Les Vert'libéraux demandent des procédures de planification et d'autorisation plus rapides et plus simples pour les éoliennes. Les multiples possibilités de blocage doivent notamment être supprimées. Il n'est pas acceptable que certain·e·s recourant·e·s fassent constamment opposition à un projet éolien à chacune des étapes de la procédure et le retardent inutilement de plusieurs années.

 

Des conditions de financement stables

Les prix actuels de l'électricité sont si élevés que la plupart des énergies renouvelables peuvent produire de l'électricité de manière rentable sans subventions. (6) Il est toutefois difficile de prévoir comment le marché de l'électricité va évoluer. Étant donné que dans le cas de l'énergie éolienne, la plus grande partie des coûts est liée à la planification, à la construction et à la mise en service de l'installation, une certaine sécurité d'investissement est nécessaire pour un développement rapide. Les Vert'libéraux favorisent un modèle avec un tarif d'achat minimal garanti combiné à un tarif maximal.

 

Participation de la population

En matière d'énergie éolienne, l'opposition locale est l'un des plus grands obstacles au développement. C'est pourquoi les Vert'libéraux suggèrent de développer des modèles de participation qui profitent directement à l'ensemble de la population. La participation de communautés énergétiques locales peut également constituer une telle incitation.

Sources

(1) https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-90116.html

(2) La majeure partie de ce potentiel, soit 17,5 TWh, se situe sur le plateau. Dans l'arc jurassien et les grandes vallées alpines, on pourrait produire plus de 7,8 TWh, et dans la région de l'Aplen, plus de 4,2 TWh. Si 30% de ce potentiel durablement exploitable était mis en valeur, la Suisse pourrait produire 8,9 TWh d'électricité éolienne par an ou 5,7 TWh en hiver. Pour cela, il faudrait environ 1000 éoliennes.

(3) https://cockpit.gfsbern.ch/de/cockpit/versorgungssicherheit/

(4) https://vertliberaux.ch/sujets/climat_energie/strategie-approvisionnement-energetique.html

(5) Par exemple, dans le cas d'Oldis II - près de la célèbre installation Oldis I à Haldenstein, sur l'autoroute menant à Coire - une population locale de grands-ducs est étudiée en détail afin que des mesures ciblées puissent être prises. Il s'agit notamment d'un plan d'arrêt progressif et d'un système de surveillance automatique, mais aussi de l'assainissement de lignes ferroviaires et de lignes à moyenne tension existantes et dangereuses, à titre de mesures compensatoires.

(6) Le prix de vente de l'énergie pour une éolienne d'une hauteur totale de 230 m et d'une puissance de 6 MW est de 8 à 14 centimes/kWh sans subvention.

 

Image:

Profils de production d’électricité pour l’énergie hydraulique, éolienne et solaire : Suisse 2017-2018 (% de leur production annuelle)
Source : https://www.bfe.admin.ch/bfe/fr/home/approvisionnement/energies-renouvelables/energie-eolienne.html

Vous pouvez télécharger ci-dessous le document "Prise de position énergie éolienne"

Vous trouverez ci-dessous diverses vidéos sur notre canal Youtube sur le thème du climat et de l'énergie