Initiative populaire

Remplacer la TVA par une Taxe sur l'énergie

S'engager

Devenez membre !
>>

S'informer

S'abonner à la newsletter
>>

Prenez partie activement à l'action politique

Place de stage

Nos parlementaires

plus

Les sections du pvl

plus

Initiative "TE contre TVA"

plus

Il appartient maintenant au peuple de décider s'il accepte un virage énergétique favorable à l'économie

Les Vert'libéraux regrettent qu'après le Conseil des Etats le Conseil national à son tour ait refusé non seulement l'initiative populaire « Remplacer la TVA par une taxe sur l'énergie », mais aussi la possibilité d'un contreprojet ouvert. Le président du parti Martin Bäumle constata lors du débat au Conseil national : « Tout le monde prône les incitations au lieu d'une promotion. Or, les Vert'libéraux sont les seuls à soumettre une proposition concrète allant dans ce sens. » Le Conseiller national Roland Fischer ajouta : « La population pourra décider l'année prochaine si elle accepte un projet de tournant énergétique concret et respectueux des besoins de l'économie, qui de plus déchargerait les consommateurs et entreprises du fardeau de la TVA. »

» plus

Le Conseil des Etats laisse passer une importante réorientation de la politique énergétique et climatique

Les Vert’libéraux regrettent que le Conseil des Etats rejette l’initiative populaire « Remplacer la TVA par une taxe sur l’énergie » sans même lui opposer de contre-projet. Il manque ainsi - à tort - de donner un signal clair en faveur d’un système d’incitations pour diminuer la consommation d’énergie. Pour les Vert’libéraux, il est évident que nous pourrons prendre le virage énergétique qu’en passant des subventions à un système d’incitations exhaustif et compatible avec l’économie de marché. C’est seulement ainsi que nous pourrons respecter l’ordre économique libéral suisse.

» plus

Les Vert’libéraux refusent la loi sur la radio et la télévision (LRTV) lors du vote final

Les Vert’libéraux ont décidé lors de leur réunion de groupe parlementaire de refuser la loi sur la radio et la télévision (LRTV) au vote final. Les députés ont justifié leur refus non pas par une critique à l’égard de la SSR, mais à cause d‘une solution de financement inefficace et défavorable aux entreprises. Les Vert’libéraux continuent d’exiger que le service public ne soit plus financé par un organe de perception extérieur tel que la Billag à l’avenir, mais par la caisse fédérale. Les Vert’libéraux refusent également un prélèvement imposé aux entreprises, car cela reviendrait de fait à faire payer à double la consommation de prestations radio et télévision.

» plus

Votations fédérales du 28 septembre 2014

Les Vert'libéraux disent NON aux deux initiatives populaires

» plus

Action politique

Apprenez-en plus sur notre action politique au Parlement fédéral.

» plus

Sections cantonales

Fondés au niveau national en 2007, les Vert’libéraux existent désormais dans 19 cantons.

» plus